MAE
MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

Actualités

Développement Régional: Rencontre entre le Ministre des Affaires étrangères et le Directeur régional de l’AFD pour l’Océan Indien

Comprendre les priorités de Madagascar en matière de développement régional et voir ce que l’Agence Française de Développement (AFD) peut apporter à travers la création de la nouvelle Direction régionale Océan Indien basée à Saint-Denis, La Réunion. Tel est l’objectif de la rencontre entre le Ministre des Affaires étrangères, Dovo Eloi Alphone Maxime, et le Directeur régional de l’AFD pour l’Océan Indien, Jacques Dubernet, vendredi dernier à Saint-Denis, en marge de la réunion de suivi du programme de coopération INTERREG V Océan Indien.

Durant cette entrevue, le Ministre des Affaires étrangères a évoqué que Madagascar met l’accent sur la promotion de l’économie bleue, le renforcement de la sécurité et de la sûreté maritimes, l’autosuffisance et la sécurité alimentaire, la protection de l’environnement. « Telles sont les priorités de Madagascar en matière de développement régional compte tenu de son insularité », avance-t-il. Dans la même foulée, il n’a pas manqué de féliciter les engagements du Gouvernement français pour l’augmentation de l’aide publique au développement en 2019.

Pour sa part, le Directeur régional de l’AFD pour l’Océan Indien a avancé la possibilité pour le Bureau régional de mobiliser des fonds et de catalyser d’autres sources de financement sur divers thématiques dont entre autres, le climat, la prévention des risques et catastrophes naturels, l’éducation, la santé, les échanges économiques…Selon le Directeur régional, « L’idée consiste à identifier les contributions positives des financements sur le développement régional ». Concrètement,les deux partenaires identifient ensemble une action, un nouvel enjeu auxquels ils sont convaincus pour leur développement mutuel. « En outre, l’AFD entend élaborer une stratégie de développement régional dans l’Océan Indien et faire en sorte qu’aucun Etat de la zone ne soit lésé », poursuivait-il.


Saint-Denis : Les défis de la zone océan Indien au centre des discussions

« Ensemble, exploitons au maximum ce programme qui nous permet de répondre de manière directe à nos défis présents et futurs et d’entretenir nos liens de proximité ». C’est l’un des messages fort du Ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime, vendredi dernier, lors de la réunion du Comité de suivi du programme de coopération INTERREG V.

En effet, Cette 3è rencontre à Saint-Denis (La Réunion) permettra d’évaluer et de discuter des ajustements nécessaires pour l’efficacité et l’efficience du programme.
Lors de son discours, le Ministre s’est félicité de la dynamique soutenue du programme Interreg V Océan Indien, aussi bien en termes de programmation qu’en termes de dépenses. Par ailleurs, il a affiché sa satisfaction quant à la participation active des partenaires malagasy aux projets soutenus, notamment sur le plan transfrontalier. « Force est de constater que depuis 2016 où Madagascar a adhéré au programme, 52 projets impliquant des acteurs Malagasy ont été déposés auprès du comité de validation à La Réunion pour un montant de 7 millions d’euros », a-t-il fait savoir. Il a, en ce sens, invité les Etats partenaires du programme à redoubler les efforts dans les domaines communs retracés dans les axes prioritaires pour l’atteinte des objectifs du programme, particulièrement celui qui consiste à répondre aux enjeux de co-développement des pays de la zone Océan Indien.

En effet, les statistiques montrent que 25% du trafic maritime mondial et près de deux tiers du trafic pétrolier mondial, soit 5000 pétroliers annuellement passe par l’Océan Indien. « Ce sont des opportunités pour la région les risques de pollutions marines et de piraterie maritime pour notre zone géographique, nous incitent à prioriser des projets communs », a développé le Chef de la diplomatie malagasy.


Rencontre entre le Ministre des Affaires étrangères et la délégation de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne

Une délégation de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne conduite par le Chef observateur, Cristian Preda, et l’Ambassadeur de l'Union Européenne, Giovanni Di Girolamo ont rencontré ce matin le Ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime. Ce fut une occasion de faire un tour d'horizon sur l’accompagnement du processus électoral en cours.

Lire la suite ...



Madagascar – Allemagne : une coopération de plus en plus dynamique

La cérémonie de signature des deux Accords de coopération entre la République de Madagascar, représenté par le Ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime, et la République Fédérale d’Allemagne, représenté par l’Ambassadeur Harald Gehrig, s’est déroulée ce jour dans les locaux du Ministère des Affaires étrangères à Anosy.

Ces accords qui portent sur un montant de 42,2 millions d’euros, au titre de l’année fiscale 2017, sont destinés à promouvoir les domaines clés de la coopération allemande, à savoir la promotion de la décentralisation, l’environnement, l’énergie, l’agriculture ainsi que la coopération dans le cadre du partenariat public privé.

Lors de son allocution, le Ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime n’a pas manqué de saluer l’engagement du Gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne, un partenaire privilégié pour le développement social et économique de Madagascar. « Je me félicite du dynamisme de la coopération bilatérale entre nos deux pays. Je réitère mes remerciements pour l’appui solide de l’Allemagne et je tiens particulièrement à saluer votre leadership et votre engagement à raffermir davantage les relations amicales avec le Gouvernement et le peuple malagasy », a-t-il déclaré.

L’Ambassadeur allemand a pour sa part déclaré que « Avec les nouveaux fonds, l’Allemagne reste le plus grand bailleur de fonds pour la protection de l’environnement et des ressources naturelles, pôle prioritaire de notre coopération (…)». En effet, depuis 2014, les financements allemands ont permis la réalisation de plusieurs projets multisectoriels dont le Programme d’appui à la gestion de l’environnement (PAGE), la Promotion de l’électrification rurale par les énergies renouvelables (PERER I), le Développement communal inclusif et décentralisation (PRODECID II) et l’Adaptation des chaînes de valeur agricoles au changement climatique (PrAda).
Par ailleurs, l’Ambassadeur a saisi cette occasion pour évoquer le processus électoral, en citant que les élections permettront de sortir enfin de la stagnation et de l’instabilité politique récurrente. « En cette période mouvementée, il faut absolument maintenir le cap. Particulièrement, le respect des dates fixées pour la tenue des élections est d’une grande importance. A mon avis et selon la Communauté internationale, les autorités malgaches, notamment la CENI, font de leur mieux pour assurer la transparence et la stabilité du processus électoral », a-t-il plaidé.



B.P 836, Rue Andriamifidy,
Anosy 101 Antananarivo - Madagascar
Mail: info-web@diplomatie.gov.mg

© Copyright 2015 - MINISTÈRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES