MAE
MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

Rome, Italie : La diplomatie au bénéfice du développement rural

La diplomatie malgache a une fois de plus accompli un autre pas qui est de persuader les partenaires à accompagner Madagascar dans le secteur du développement agricole. La présence effective et active de la délégation malgache à la célébration de la Journée Mondiale de l’Alimentation et à celle du 72ème anniversaire de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) justifie diplomatiquement la volonté de Madagascar à donner une priorité au milieu rural. Les rencontres de haut niveau pendant cet évènement à Rome ont permis de raffermir ses relations avec ses partenaires.

Elle a, à titre d’illustration, rencontré plusieurs hautes personnalités internationales dont essentiellement le Pape François, le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva. Et encore, le chef de la délégation malgache en la personne du Président Hery Rajaonarimampianiana a été placé à côté du numéro 1 du Fond International de Développement Agricole (FIDA), le togolais Gilbert Fossoun Houngbo. Coïncidence de l’histoire : la diplomatie a réuni deux grandes personnalités qui se sont trouvées côte-à-à côte à Rome et qui ont au moins deux choses en commun : elles ont eu le même background universitaire (comptabilité et finances) et sont issues de la même Université qu’est celle de Québec de Trois rivières.  Le Président du FIDA est connu pour sa citation : « Je viens du monde rural. J'ai une connaissance directe de comment est dure la vie de ce milieu ».  C’est sûrement pour cette raison que l’ancien Premier Ministre togolais devenu numéro 1 du FIDA a, lors de la visite de la délégation malgache à son siège, promis à Madagascar de l’accompagner dans la mise sur pied des infrastructures agricoles : « 

Opportunité diplomatique

L’organisation d’une visite officielle revient au Ministère des Affaires étrangères. Le Chef de la diplomatie malagasy Henry Rabary-Njaka fait partie de la délégation conduite par le Président de la République Hery Rajaonarimampianiana à Rome, Italie. La mission est, cette fois-ci, essentiellement consacrée aux questions de développement rural. La participation à la célébration de la Journée Mondiale de l’Alimentation au siège de la FAO a constitué une haute opportunité diplomatique pour la délégation malgache de consolider ses relations avec les partenaires internationaux afin de parvenir à atteindre les Objectifs du Développement Durable.

Le thème choisi à Rome qu’est « … investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural » coïncide bel et bien avec le programme récemment discuté lors du dernier Conseil extraordinaire des Ministres de la COI à Maurice pour faire de Madagascar un grenier de l’Océan Indien. Afin de mettre en œuvre ce thème, la diplomatie malgache a déjà pu persuader ses partenaires pour mettre en place le PRESAN (Programme Régional de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle). « L’opérationnalisation de l’Unité Régionale de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle ou URSAN est effective » a déclaré en ce moment-là Henry Rabary-Njaka, Ministre des Affaires étrangères qui, au nom du Gouvernement, fait savoir que son siège sera mis en place à la FAO à Antananarivo. Le Chef de la diplomatie malgache a déjà avancé l’importance indiscutable des questions d’investissement en la matière : « …Un des moyens pour parvenir à la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle est l’accroissement de l’investissement dans ce domaine.. En effet, nous avons estimé, fort justement, qu’une réponse adaptée à l’insécurité nutritionnelle devrait prévoir l’accroissement des productions agricoles d’intérêts national et régional, afin de réduire notre dépendance aux importations de produits agricoles et alimentaires » a-t-il expliqué.

Partenaires

A cet égard, Madagascar dispose de plusieurs partenaires pour réaliser ses ambitieux objectifs de développer le monde rural et d’atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Il s’agit de la FAO, du PAM (Programme Alimentaire Mondial et de la Commission de l’Océan Indien trimant dur avec l’Union Européenne sans oublier le Fond International pour le Développement Agricole (FIDA) étant une banque d'aide au développement qui a pour vocation d'aider financièrement, comme bailleur de fonds et organisateur, au développement agricole et rural dans les pays en développement et en transition. Il a été avancé à Rome, Italie, qu’une enveloppe de 250 millions de dollars américains a été réservée pour Madagascar afin de mettre en œuvre ces projets qui seront financés entre autres par la Banque Africaine pour le Développement (BAD). Le Ministère des Affaires étrangères jouera un rôle plus que déterminant, non seulement dans la réussite de la visite officielle mais aussi et surtout dans le suivi des dossiers de coopération avec les partenaires susmentionnés. « Nous avons été épatés par la profondeur des échanges et le leadership du Gouvernement dans ces projets qui sont sous son égide, nous venons en appui. C’est très important pour le développement à long terme. Nous sommes très satisfaits de la performance du travail que font les équipes à Madagascar. Cela a entrainé d’autres projets qui seront validés par le Conseil d’administration en décembre. Ce projet bénéficiera d’un financement additionnel compte tenu de la performance» a confié le Président du FIDA dans une interview.



B.P 836, Rue Andriamifidy,
Anosy 101 Antananarivo - Madagascar
Mail: info-web@diplomatie.gov.mg

© Copyright 2015 - MINISTÈRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES