MAE
MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

Communauté de Développement de l’Afrique australe

CREATION :

1980 : Conférence pour la Coordination du Développement de l’Afrique Australe (SADCC) alliance souple de 9 Etats d’Afrique australe dont l’objectif est de coordonner des projets de développement afin de réduire la dépendance économique vis-à-vis de l’Afrique du Sud de l’apartheid

17 août 1992 (Windhoek, Namibie) : suite à l’abolition de l’apartheid en 1990, transformation de la Conférence en une Communauté de Développement de l’Afrique australe(SADC) dont le principal objectif est l’intégration des économies des Etats membres.

MEMBRES ACTUELS : 15 Etats

L’Angola, le Botswana, la République Démocratique du Congo, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, l’Ile Maurice, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique du Sud, le Swaziland, les Seychelles, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

Madagascar, ayant introduit officiellement sa demande d’adhésion auprès de la SADC en novembre 2002, est admise comme membre à part entière durant le sommet de Gaborone d’août 2005.

FONCTIONNEMENT :

La SADC s'est dotée d'institutions calquées en grande partie sur le modèle européen :

Le Sommet (au niveau des chefs d'Etat et du Gouvernement) instance supérieure de la SADC, se réunit annuellement au mois d’août pour définir la politique de l'organisation.

Il est dirigé par une troïka comprenant la présidence sortante de l’Organisation, la présidence en exercice et la vice-présidence/présidence entrante.

- L’Organe pour la politique, la défense et la sécurité, communément appelé l’Organe est sous l'autorité d'une Troïka tournante de Chefs d'Etat différente de la précédente. Il a pour objectif global de promouvoir la paix et la sécurité dans la région de la SADC. Il est mandaté pour guider et donner une orientation aux Etats membres en ce qui concerne les menaces à la paix, la sécurité et la stabilité dans la région.

 

- Le Conseil des Ministres : composé des ministres de chaque Etat membre chargé des Finances ou des Affaires étrangères et chargé de superviser le processus et le fonctionnement de la SADC, de veiller à la mise en œuvre effective des politiques de l'organisation et de préparer les réunions du sommet.

De manière générale, le Conseil se réunit deux fois par an, en début de l'année (mars) pour discuter du budget de l'organisation et en août, à la veille du sommet annuel de la SADC.

- Les Comités intégrés ou agrégés des ministres : composés respectivement de 2 à 4 ministres de chaque Etat membre en fonction de l'ordre du jour adopté, se réunit une fois par an pour orienter, superviser et coordonner au niveau politique les activités dans les différents secteurs.

Le Secrétariat : est l'organe d'harmonisation et de pilotage stratégique du processus de la SADC, dirigé par un Secrétaire Exécutif. L’actuel Secrétaire Exécutif,  Dr. Stergomena Lawrence Tax, de nationalité tanzanienne est la première femme à occuper ce poste.

- Les Comités nationaux de la SADC: créés après la restructuration de 2001, les comités nationaux de la SADC, (SNC) ont la responsabilité, dans chaque Etat membre de contribuer à l'élaboration des politiques régionales et de coordonner et superviser leur transposition au niveau national. Le CONASA à Madagascar a été mis en place en septembre 2004.

La SADC s’est fixée comme objectifs :

  • D’atteindre le développement et la croissance économique, d’éradiquer la pauvreté, de renforcer le niveau et la qualité de vie des peuples de l’Afrique Australe et de soutenir les plus démunis socialement, par le biais de l’intégration régionale ; 
  • De développer des valeurs politiques, systèmes et institutions communs ; 
  • De promouvoir et défendre la paix et la sécurité ; 
  • De promouvoir le développement autosuffisant basé sur l’entraide collective, et l’interdépendance entre les Etats membres ; 
  • De parvenir à une complémentarité entre des stratégies et programmes nationaux et régionaux ; 
  • De promouvoir et maximiser l’exploitation et l’utilisation productive des ressources de la Région ;
  • De parvenir à une utilisation durable des ressources naturelles et la protection effective de l’environnement ;
  • De renforcer et consolider, les affinités et les liens historiques, sociaux et culturels, de longue date, entre les peuples de la Région.

 

FEUILLE DE ROUTE

Pour atteindre l’objectif de l’intégration économique de la région, deux documents ont été adoptés en 2004 :

  • Le Plan Indicatif de Développement Stratégique Régional (RISDP) qui est le document de référence dans la mise en œuvre des objectifs définis dans de Traité de la SADC
  • Le Plan Indicatif Stratégique de l’Organe de coopération en matière de Politique, de Défense et de Sécurité (SIPO) pour concrétiser la mise en œuvre des objectifs énoncés dans le Protocole sur la coopération en matière de politique de défense et de sécurité.


B.P 836, Rue Andriamifidy,
Anosy 101 Antananarivo - Madagascar
Mail: info-web@diplomatie.gov.mg

© Copyright 2015 - MINISTÈRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES