MAE
MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

UNION AFRICAINE (UA)

CREATION :

Les initiatives prises par l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) créée en 1963  par 32 États africains (dont Madagascar), dans une quête pour l’unité et le développement économique et social du continent, ont ouvert la voie à la naissance de l’Union Africaine.

En septembre 1999, la Conférence des chefs d’Etats et de Gouvernement de l’OUA a décidé de tenir une session extraordinaire pour accélérer le processus d’intégration économique et politique sur le continent. Par la suite, quatre Sommets se sont tenus et ont abouti au lancement officiel de l’Union africaine :

  • La session extraordinaire de la Conférence, tenue à Syrte en 1999, a décidé de créer l’Union africaine.
  • Le Sommet de Lomé, tenu en 2000, a adopté l’Acte constitutif de l’Union.
  • Le Sommet de Lusaka, tenu en 2001, a établi le programme pour la mise en place de l’Union africaine.
  • Le Sommet de Durban, tenu en 2002, a lancé l’Union africaine et a été suivi de la tenue de la session inaugurale de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union.


La vision de l'UA : «Bâtir une Afrique intégrée, prospère et en paix, dirigée par ses citoyens et constituant une force dynamique sur la scène mondiale».


MEMBRES ACTUELS :

54 pays africains comprenant la République Arabe Sahraouie Démocratique, et à l’exception du Maroc.*

* Le Maroc quitte l’OUA, dont il était l'un des pays fondateurs, le 12 novembre 1984 pour protester contre l'admission de la République Arabe Sahraouie Démocratique proclamée par le Front Polisario, ce territoire étant également revendiqué par le Maroc.

 

FONCTIONNEMENT :

 

Les organes de l'UA

- La Conférence

La Conférence est composée des Chefs d’Etat et de Gouvernement ou de leurs représentants dûment accrédités. Elle est l’organe suprême de l’Union.

Elle se réunit en sessions ordinaires (Sommet) deux fois l’an, en janvier/février et en juin/juillet.

- Le Conseil Exécutif

Le Conseil Exécutif est composé des ministres ou autorités désignés par les gouvernements des Etats membres. Il est responsable devant la Conférence et se réunit en sessions ordinaires pour préparer les réunions du Sommet.



 

- Le Parlement panafricain

Le Parlement panafricain est un organe qui vise à assurer la pleine participation des peuples africains à la gouvernance, au développement et à l’intégration économique du continent.

 

- La Cour de Justice

C’est une véritable instance criminelle du Continent africain. C’est une juridiction en charge de la protection des Droits de l’Homme et de la consolidation de la Bonne gouvernance en Afrique. Cette Cour a été fusionnée, lors de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du 1er juillet 2008 à Sharm-El-Sheikh, avec la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples pour devenir la Cour Africaine de Justice et des Droits de l’Homme, en charge des affaires légales de l’Union Africaine.

- La Commission de l'UA

La Commission est composée du Président, du Vice-président et de huit Commissaires, assistés des membres du personnel. Les Commissaires sont en charge respectivement des portefeuilles ci-après:

  • paix et sécurité
  • affaires politiques
  • infrastructures et énergie
  • affaires sociales (
  • ressources humaines, sciences et technologie
  • commerce et industrie
  • économie rurale et agriculture
  • affaires économiques


- Le Comité des Représentations Permanentes (COREP)

Composé de représentants permanents des Etats membres auprès de l'Union.
Le Comité des représentants permanents est chargé de la préparation des travaux du Conseil exécutif.


- Les Comités Techniques Spécialisés

  • le Comité chargé des questions d’économie rurale et agricole;
  • le Comité chargé des questions commerciales, douanières et d’immigration;
  • le Comité chargé de l’industrie, de la science et de la technologie, de l’énergie, des ressources naturelles et de l’environnement ;
  • le Comité chargé des transports, des communications et du tourisme ;
  • le Comité chargé de la santé, du travail et des affaires sociales;
  • le Comité chargé de l’éducation, de la culture et des ressources humaines.

- Le Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC)
Le Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC) est un organe consultatif composé des représentants des différentes couches socio-professionnelles des Etats membres de l’Union, réunies dans l’Organisation de la Société Civile.

Le représentant de Madagascar auprès de l’Organisation de la Société Civile de


- Le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS)

Par sa décision AHG/dec.160 (XXXVII), le Sommet de Lusaka, tenu en juillet 2001, a décidé de créer, au sein de l’Union africaine, le Conseil de paix et de sécurité. Le Protocole de création du CPS est entré en vigueur le 26 décembre 2003.

Le CPS a pour rôle principal de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique, à travers : - la diplomatie préventive et le maintien de la paix ;

    - les actions humanitaires et de gestion des catastrophes.

- Les Institutions financières

  • La Banque centrale africaine
  • Le Fonds monétaire africain
  • La Banque africaine d’investissement.

- La Commission de l’Union Africaine sur le Droit International (CUADI)

La Commission a été créée le 04 février 2009, avec un début d’activité en mai 2010. Les missions de la CUADI sont les suivantes :

  • mettre en place des activités en faveur du développement progressif du droit international ;
  • Aux fins de la codification, la CUADI doit trouver des analyses, des formulations et des textes-types suivant les objectifs des États membres de l'UA ;
  • Aider à la refonte des traités OUA/UA existants et s'assurer de l’élaboration des normes au sein de l'UA ;
  • Faire des études sur les sujets qui impliquent l'Union, promouvoir et diffuser le droit international sur le continent en particulier au moyen de l'enseignement.

- Le Conseil Consultatif de l’Union Africaine sur la Corruption (CCUAC)

Le Conseil a été créé le 26 mai 2009, conformément à l’article 22 de la Convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption, entrée en vigueur le 05 août 2006. Cet organe est mandaté par l’Union africaine à mener les actions de prévention et de lutte contre la corruption.

 

- La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP)

La Charte africaine a établi la Commission africaine des Droits de l'Homme et des Peuples. La Commission a été inaugurée le 2 novembre 1987 à Addis-Abeba, en Ethiopie. Le Secrétariat de la Commission a par la suite été situé à Banjul, en Gambie.

Outre l’exécution de toutes autres tâches qui peuvent lui être confiées par la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement, la Commission est officiellement chargée des trois principales missions ci-après :

  • la protection des droits de l’homme et des peuples ;
  • la promotion des droits de l’homme et des peuples ;
  • l’interprétation de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples.
  1. En juin 2012, le Bureau de Liaison Conjoint UA/SADC est mis en place suite à la mission d`une Délégation de l’UA à Antananarivo. Le Bureau de Liaison de la SADC ayant fermé ses portes le 30 avril 2014, il s’agit désormais du Bureau de Liaison de l’Union Africaine.


B.P 836, Rue Andriamifidy,
Anosy 101 Antananarivo - Madagascar
Mail: info-web@diplomatie.gov.mg

© Copyright 2015 - MINISTÈRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES