MAE
MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

IORA

CREATION:

Lancement officielle de l’IORA lors de la Première réunion ministérielle qui s’est tenue à Maurice les 6 et 7 mars 1997 sous le nom Indian Ocean Rim-Association for Regional Integration (IOR-ARC). Lors du 13ème Conseil des Ministres qui s’est tenu à Perth, Australie, le 1er novembre 2013, l’Organisation prend le nom de Indian Ocean Rim Association (IORA).

MEMBRES :

14 Membres fondateurs : Australie, Inde, Kenya, Maurice, Sultanat d’Oman, Singapour, Afrique du Sud, Indonésie, Madagascar, Malaisie, Mozambique, Sri Lanka, Tanzanie et Yémen.

20 Membres : Afrique du Sud, Australie, Bangladesh, Emirats Arabes Unis, Inde, Indonésie, Iran, Kenya, Madagascar, Malaisie, Maurice, Mozambique, Oman, Singapour, Sri Lanka,  Tanzanie, Thaïlande, Comores, Yémen

Partenaires du dialogue : Chine, Egypte, France, Japon, Etats-Unis, Royaume Unis

Observateurs : IOTO, Indian Ocean Research Group[1]

 

OBJECTIFS :

  • Construire un ensemble régional regroupant tous les pays riverains de l’Océan Indien, soit près de 2/3 de la population mondiale (plus d'1,8 milliard d'habitants

Régionalisme ouvert

L’IORA est un forum régional, de nature tripartite, rassemblant des représentants de Gouvernements, de la communauté économique et de la communauté académique dans le but de promouvoir la coopération et les échanges entre eux.

Les relations sont basées sur les principes du régionalisme ouvert pour renforcer la coopération économique, notamment en matière de facilitation du commerce et la promotion de l’investissement ainsi que le développement social de la région.

Le régionalisme ouvert comprend trois éléments à savoir : la libéralisation du commerce, la facilitation du commerce et de l’investissement et la coopération économique et technique.

Il n’existe aucune loi ou contrat contraignants. L’application des décisions prises sur une base consensuelle n’est pas encadrée par une structure institutionnelle rigide capable d’imposer des règles.

 

FONCTIONNEMENT

Les règles fixant l’organisation et le fonctionnement de l’IORA sont déterminées dans la Charte adoptée lors de la Première réunion ministérielle de 1997.

 

La présidence de l’IORA

Le Président de l’Organisation est élu en Conseil des Ministres pour une période de deux ans.

Il coordonne, héberge et préside entre autres les réunions du Conseil des Ministres, du Comité des Hauts fonctionnaires.

 

 

 

 

LES ORGANES DE L’IORA

 

  • Le Conseil des Ministres

Le Conseil de Ministres(COM),la plus haute autorité de l'Association, se réunit annuellement ou à la suite d’une décision commune. Le COM formule la politique, passe en revue le progrès sur la coopération, prend des décisions sur de nouveaux domaines de coopération et sur l'établissement de mécanismes supplémentaires et des Agences Spécialisées et tranche sur les décisions portant sur des questions d'intérêt général.

Le Conseil des ministres élit un Président et un Vice-président de l'Association pour une durée de deux ans respectivement.

 

  • La Troïka

Etabli par le Conseil des ministres (COM), la « TROÏKA » est composée du Président en place,du Vice-président et du précédent Président. La Troïka a été mandatée pour se réunir entre les assemblées ordinaires du COM et du Comité des hauts fonctionnaires (CSO) ou aussi souvent que convenu.

 

  • Le Comité des Hauts Fonctionnaires

Le Comité de Hauts fonctionnaires (Comity of Senior Officials ou CSO) est composé des Hauts fonctionnaires des États membres. Il se réunit aussi souvent que mutuellement décidé (mais au moins une fois par an). Il passe en revue la mise en œuvre des décisions prises par le COM et, en collaboration avec le WGTI, L'IORBF et l'IORAG.

Le CSO :

  • établit des priorités pour la coopération économique
  • développe, fait le suivi et coordonne les programmes de travail
  • mobilise des ressources nécessaires pour financer des programmes de travail
  • soumet des rapports périodiques au COM et renvoie les questions d’ordre stratégique au COM pour décision.

 

  • Les groupes de travail

Les activités de l’IORA incluent de nombreux projets et programmes d’actions menés par les pays membres, répartis selon trois groupes de travail :

- le groupe de travail sur le commerce et l’investissement (Working Group of Trade and Investment ou WGTI)

- le business forum (Indian Ocean Rim Business Forum ou IORBF)

- le groupe académique (Indian Ocean Rim Academic Group ou IORAG)

 

  • Le groupe de travail des Chefs de Missions diplomatiques

Le Groupe de travail des Chefs de Missions diplomatiques (Working Group of Heads of Missions ou WGHM) est composé des Chefs de Missions Diplomatiques des États membres d'IORA basés à Pretoria, Afrique du Sud. Le WGHM se réunit régulièrement pour passer en revue le programme de travail périodique présenté par le Président du Conseil des ministres et agit comme un mécanisme de suivi pour se concentrer sur les questions  directement renvoyée au WGHM par le CSO et COM.

La réunion du WGHM est décidé par le COM ou aussi souvent qu’il a été décidé.

 

  • Le Secrétariat

Le Secrétariat de l’IORA est basé à Cyber City, Ebène, Maurice.

Il gère, coordonne, assure le suivi de la mise en œuvre des décisions et programme de travail, ainsi que la priorisation des projets adoptés par le Conseil des Ministres.

Le Secrétariat est conduit par le Secrétaire Général, avec l’assistance de deux directeurs, d’experts issus des Etats membres et d’un staff technique composé de huit personnes recrutées sur place.

Le Secrétaire Général est choisi parmi les candidats nommés par les Etats membres par le Conseil des Ministres pour une période de trois ans renouvelable une fois.

 


[1] La Commission de l’Océan Indien a formulé sa volonté de devenir observateur auprès de l’IOR-ARC. LA demande a été portée devant le dernier CSO et a reçu l’aval des participants sur la base de réciprocité.



B.P 836, Rue Andriamifidy,
Anosy 101 Antananarivo - Madagascar
Mail: info-web@diplomatie.gov.mg

© Copyright 2015 - MINISTÈRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES