MAE
MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

Actualités

Bientôt une ambassade de Madagascar au Maroc

« Je tiens à vous annoncer officiellement le souhait de SEM le Président de la République Andry Rajoelina, de voir s’établir sur le sol marocain une Ambassade résidente de la République de Madagascar auprès du Maroc. Ainsi, j’invite nos techniciens à en étudier les modalités pratiques et à faire tous les efforts pour une mise en place effective dans les meilleurs délais“. C’est avec ces quelques phrases que le Chef de la diplomatie malagasy Niana Andriantsitohaina a annoncé à son homologue le souhait de la mise en place d’une représentation diplomatique malagasy au Maroc. Une nouvelle très bien accueillie par la partie marocaine ne serait-ce que pour répondre au principe de réciprocité. Le Royaume du Maroc a, sur le sol malagasy et depuis de longues années, une ambassade à Antananarivo.

Grande première

Le Ministre Andriantsitohaina conduisant une délégation malagasy composée de techniciens de quelques ministères sur place l’a annoncé à son homologue marocain Nasser BOURITA, à la session de la commission mixte de coopération Maroc-Madagascar. Une grande première qui marque le début de l’intensification des relations entre les deux pays. La diplomatie malagasy vient ainsi d’effectuer un grand pas en avance dans la mesure où, au-delà des accords déjà signés auparavant, le Chef de la diplomatie malagasy n’a pas caché sa volonté d’aller directement et rapidement vers une concrétisation de la coopération sous toutes ses formes . « Il faut maintenant nous engager sur la voie de l’action et mettre nos objectifs à la hauteur des liens forts et de l’histoire commune qui unissent à jamais nos deux peuples frères » insiste-t-il.

Vite

En reprenant la methode de travail du fondateur de l’IEM (Initiative pour l’Emergence de Madagascar), le Ministre Naina Andriantsitohaina a fait part de la volonté du Gouvernement malagasy d’aller vite dans la mise en oeuvre de ladite initiative. La coopération avec le Royaume en constitue un moyen parmi tant d’autres sachant pertinemment que la commission mixte touche essentiellement les aspects économiques partant des investissments et des échanges commerciaux en pasant par la coopération dans le domaine de l’industrie, sans oublier le partenariat sectoriel tel que l’agriculture, les pêches maritimes ainsi que les transports et les questions énergétiques et minières. « Je tiens à vous affirmer que Madagascar y tient, et que nous comptons faire de la coopération avec le Maroc, un exemple de réussite et un modèle à imiter. Nous voulons mettre en place un partenariat stratégique pour le développement, un modèle de coopération sud-sud qui marche dans un esprit gagnant-gagnant“.

Action

A titre d’action, le Ministre Niana Andriantsitohaina et son homologue Nasser Bourita ont profité de la visite de la délégation malagasy à Marrakech pour signer ce matin accords et mémorandum d’entente touchant plusieurs domaines: de l’aménagement à l’éducation et de la recherche scientifique, en passant par le programme de la jeunesse et des sports ainsi que le domaine social (santé et bourses d’études et de stages au Maroc).

PPP

Le Chef de la diplomatie malagasy a par ailleurs rappelé l’état actuel de la coopération entre les deux pays. Il a beaucoup insisté sur les projets correspondant à la vision de l’IEM, entre autres l’énergie. « D’autres domaines de coopération sont identifiés comme stratégiques dans l’IEM. Notamment celui des Énergies renouvelables qui présente un potentiel énorme tant la demande existe et les pré-conditions techniques réunies. En cela, Le Maroc est mondialement connu pour disposer de l’expertise et du savoir-faire appropriés et le Gouvernement malagasy est demandeur de projets à travers des partenariats publics et privés, ou encore des joint-ventures » poursuit-il.


Maroc-Madagascar

Accords-cadre de coopération et mémorandum d’entente viennent d’être signés par le Ministre des Affaires étrangères malagasy Niana Andriantsitohaina et son homologue marocain Nasser Bourita.

Il s’agit du domaine 
- de l’éducation et de recherche scientifique, 
- de programme dans le domaine de la jeunesse et des sports au titre des années 2019-2020-2021
- de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, 
- d’octroi de bourses

Suivez ici la cérémonie !

 


Visite des étudiants de la Faculté de Droit et de Sciences Politiques de l'Université d'Antananarivo et de l’ONG Université

Ce matin, c’est au tour des étudiants de la Faculté de Droit et de Sciences Politiques de l'Université d'Antananarivo et de l’ONG Université pour tous de s’informer sur le métier de diplomate au Ministère des Affaires étrangères. Deux intervenants de marque, à savoir l’ambassadeur de France, Véronique Vouland-Aneini, et celui de la Corée du Sud, Lim Sang- Wong, ont partagé leur expérience devant des étudiants visiblement intéressés de connaitre les arcanes du métier de diplomate. Les risques du métier de diplomates, la protection des diplomates, la coopération bilatérale ou encore la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale sachant que le diplomate est voué à se déplacer couramment sont autant des sujets qui ont été abordés sans ambages, aussi bien par les deux intervenants que par les étudiants.


Le Ministre encourage la flexibilité et la reprise de négociations

Le Ministre des Affaires étrangères malagasy Niana Andriantsitohaina conduit une délégation à Marrakech, Maroc, pour participer ce jour à la conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’Union Africaine au processus politique des Nations Unies sur le différend régional au Sahara. Une occasion pour le chef de la diplomatie malagasy de partager la position de Madagascar sur le différend régional au Sahara. Dans son discours, il a loué les efforts déjà accomplis aussi bien au niveau régional que multilatéral pour trouver une solution juste et définitive à ce différend. « Un conflit qui a mis à mal la solidarité au sein de la grande famille africaine » rappelle-t-il.

Mécanisme

Le retour du Maroc à l’Union Africaine permettra, selon lui, à cette dernière de redéfinir son rôle aux côtés de l’ONU : « ..en appelant le Sahara occidental et le Maroc à reprendre les négociations.. » sous le parrainage du secrétaire général des Nations Unies. Le Ministre Andriantsitohaina a par ailleurs soutenu, tout comme les Etats membres de l’Union Africaine, la mise en place d’un mécanisme africain en vue d’apporter un soutien efficace aux efforts conduits par les Nations unies, et ce en encourageant les parties à faire preuve de flexibilité, en mobilisant un appui aussi large que possible aux efforts que mènent les Nations unies et en réfléchissant, en étroite consultation avec les Nations unies, sur le contenu du compromis souhaité »

L’Afrique que nous voulons

A la fin de son discours, il a transmis un message fort à l’endroit de l’assistance : « Il nous revient de nous abstenir de prendre part à toute initiative pouvant avoir comme conséquences d’exacerber les divisions et les tensions sur le Continent, conformément à la vision « l’Afrique que nous voulons » conclut-il.


Les messages forts du Ministre des Affaires étrangères de la République de Madagascar

Les messages forts du Ministre des Affaires étrangères de la République de Madagascar à la Conférence Ministérielle Africaine sur l’Appui de l’Union africaine au Processus Politique des Nations-Unies sur le Différend Régional au Sahara, 25 mars 2019, Marrakech, Maroc.

Mesdames et Messieurs les Chefs de délégation,
Excellences, Mesdames et Messieurs
J’aimerais tout d’abord, à l’instar de ceux qui ont pris la parole avant moi, saisir cette occasion pour remercier les Autorités et le peuple marocains pour l’excellent accueil et toutes les facilités dont ma délégation et moi-même avons bénéficié depuis notre arrivée dans cette belle ville de Marrakech.
Le sujet qui nous réunit ce jour nous renvoie à un conflit, vestige de notre histoire, qui n’a que trop duré et mis à mal la solidarité au sein de la grande famille africaine.

Néanmoins, c’est sur une note d’optimisme que nous envisageons l’avenir à la lueur des efforts accrus, tant au niveau des Nations Unies qu’à l’échelle continentale, en vue de trouver une solution juste et définitive à ce différend.


Ma présence et celle de ma délégation témoignent, de ce fait, de la solidarité de Madagascar envers un processus revigoré par le retour du Maroc dans le « foyer aimé » pour reprendre les mots de Sa Majesté Mohammed VI dans son discours devant la Conférence de l’Union africaine en janvier 2017 et ce, en confirmant le choix de « la voie de la solidarité, de la paix et de l’union ».
Ce retour a permis à notre organisation panafricaine de redéfinir son rôle, aux côtés de l’ONU, en appelant le Sahara Occidental et le Maroc à reprendre les négociations sous le parrainage du Secrétaire général de l'ONU.

Dans cette optique, nous, Etats membres de l’UA, avons adopté à l’unanimité la décision Assembly/AU/Dec. 693 à l’occasion de la 31ème Conférence de l’UA (en juillet 2018 à Nouakchott) ; Nous avons convenu de la mise en place d’un mécanisme africain pour (je cite)« apporter un soutien efficace aux efforts conduits par les Nations unies, et ce en encourageant les parties à faire preuve de flexibilité, en mobilisant un appui aussi large que possible aux efforts que mènent les Nations unies et en réfléchissant, en étroite consultation avec les Nations unies, sur le contenu du compromis souhaité »

Une mise en œuvre, en toute bonne foi, de cette décision impliquerait par ailleurs, conformément aux dispositions de la Résolution 2440 (2018) du Conseil de Paix et de Sécurité de l’ONU, de « s’abstenir de toute action qui pourrait compromettre les négociations facilitées par l’ONU ou déstabiliser la situation au Sahara occidental ».

Pour clore mon propos, il nous revient de nous abstenir de prendre part à toute initiative pouvant avoir comme conséquences d’exacerber les divisions et les tensions sur le Continent, conformément à la vision « l’Afrique que nous voulons ».

Je vous remercie de votre attention.



B.P 836, Rue Andriamifidy,
Anosy 101 Antananarivo - Madagascar
Mail: info-web@diplomatie.gov.mg

© Copyright 2015 - MINISTÈRE DES AFFAIRES ETRANGÈRES